Demandes et pratiques

Les raisons de consulter sont diverses. Les pratiques sont diverses.


Pourquoi décider de faire une thérapie et arrêter ou l'interrompre ?

C'est une question bien légitime ou fâcheuse, selon le point de vue : le thérapeute ne peut résoudre ce que j'ai; la salle est trop petite; de toutes les façons, personne ne peut m'aider; je vois quelqu'un d'autre et je recommence. 


Parmi les résistances internes que vous pouvez rencontrer quand vous souhaitez, avec votre conscience changer, voici les méconnaissances : 

Le concept a été créé par Aaron et Jacqui Schiff1 au début des années 1970 et approfondi par Ken Mellor et Éric Schiff. C'est un mécanisme inconscient qui réduit la perception de la réalité. 


A quelle étape il est important que rien ne change ? A quelle étape il est important que je continue ?

  • Existence du problème : « Tu sais quoi, je me marie le mois prochain « , « Ah bon, mais tu en es à ton 6e divorce « , « Et alors ?  » (méconnaissance sur: Où est le problème ? C’est enfin la bonne !)
  • Signification du problème : « Oui, je me marie pour la 7e fois, je me rends bien compte qu’il y a un problème, mais bon tant pis, c’est comme ça  » (conscience du problème, méconnaissance sur les conséquences)
  • Possibilités de changement : « Oui, j’en suis à mon 7e mariage, je me rends compte que je peux pas continuer comme ça. Je suis malheureux, mes enfants aussi, la situation est ingérable, je n’ai plus d’argent avec toutes les pensions… Mais qu’est-ce que je peux faire d’autre ?  » (conscience du problème et de sa portée, méconnaissance sur d’autres façons de faire)
  • Capacité personnelle à amener le changement : « Oui, ce problème a beaucoup d’impacts sur ma vie. Tout le monde est malheureux. Je pourrais commencer par vivre avec quelqu’un sans me marier. Ou vivre un peu seul. Ou commencer une thérapie. Mais je n’ai ni le temps, ni l’argent et puis je n’ai jamais vécu autrement ! » (conscience du problème, de sa portée et que d’autres façons de faire son possible, méconnaissance sur ma capacité à agir autrement)

Vous trouverez l'article complet sur les méconnaissances ici